: sahpress@gmail.com                                 .. !                         ..()                                     .. ǔ                         !             ȡ                                                 ..             ()             ѡ             ""                                                                                                            

 










 



.. !


""




ȅ.


!


..


..

 



1975

 

..

 


 

" "

 



 


 
.. ǔ




 




 
rss
 

 rss

 
 

 rss

 
 
 

 
أضف المقال إلى :
yahoo Facebook yahoo Twitter Myspace delicious Live Google

09 2011 07 : 19


/

 


  " " " "  50 .

  ( ) ѡ .

  ǡ .



3204

1









1- le conflit le plus inutile du monde

SAHARA OCCIDENTAL LE CFLIT LE PLUS INUTILE DU MDE
Entre une tour de roche volcanique inutilisable et un ocan de sable sans vie, o gt un amas de dtritus incinrs laisss au gr du vent aprs le dpart des nomades, me voil nez nez avec un officier militaire du Front Polisario. Nestil pas beau mon pays?
A mes pieds, les restes carboniss dune bouteille de Fanta sont la seule preuve que je nai pas remont le temps 10 000 avant J.C.
Le Front Polisario lutte depuis des dcennies pour mettre la main sur cette tendue de dsert du territoire du Royaume du Maroc. Sahara Occidental, cest le nom donn par le Front cette zone de 266 000 kilomtres carrs, un vrai concentr de soleil et de strilit, qui stale sur une superficie plus grande que celle du RoyaumeUni. Des milliers de sparatistes et de soldats ont laiss leur vie dans ce dsert depuis 1975. Le Maroc et les Nations Unies ont dpens des milliards de dollars depuis pour se protger des attaques armes contre les personnes et les biens. Entretemps, plus de cent mille rfugis arrivent peine subsister dans les camps sordides, o ils vivent tributaires de laide alimentaire et de produits imports. La question reste pose : Pourquoi? Pourquoi un groupe rebelle tientil mettre la main sur cette partie du dsert, au prix dune lutte de plusieurs dcennies? La vraie raison, celle que jai pu dcouvrir aprs un sjour dune semaine dans les camps de rfugis, proches de Tindouf en Algrie, administrs par les sparatistes, est un rcit tragique de revanchisme, de culpabilit occidentale postcoloniale et de rivalit rgionale.
Le paysage nest pas beau, certainement pas la manire dErRachidia, lEst du Sahara, dont les dunes de la taille de gratteciel se dplacent constamment ni de celle des vastes tendues dsertiques du Nord du Darfour au Soudan. Trouver des terres plus inutiles relverait presque de limpossible. Moins de 0,02% de cette superficie est arable, les tempratures estivales peuvent y atteindre 60 degrs Celsius, la pluie y est rare, les vents chauds et humides du sirocco peuvent souffler 60 km/h transportant du sable et rodant habitations et machines, et le souffle de lharmattan rduit le plus souvent la visibilit moins de trois mtres, selon le World Fact Book de la CIA. Le Front Polisario, groupe se faisant passer pour un mouvement de libration nationale sahraoui, prtend que cette zone est riche en ressources naturelles.
Au mieux, cette revendication est suspecte. Certaines parties du Sahara Occidental sont prsentes comme tant riches en phosphates. Toutefois, ce minerai na pas de quoi rendre le Sahara Occidental riche. Le prix du march mondial des phosphates na cess de baisser en valeur constante depuis presque deux dcennies, alors mme que la demande mondiale pour ce minerai est en croissance. Aussi, lexploitation des gisements phosphats exigera des milliards de dollars en investissements dans les routes, les ports et la production dnergie, en plus dun rgime juridique stable garantissant les droits de proprit, les contrats et les autres lments ncessaires de ltat de droit. Le plus gros du Sahara Occidental ct rebelles stendant sur un mur de sable long de 2 000 kilomtres rig par le Royaume du Maroc pour tenir le Polisario distance, est une vaste tendue inculte livre lanarchie, dans laquelle les rebelles euxmmes narrivent pas assurer un semblant dordre. A dfaut dinfrastructures et de pouvoir lgitime, aucune socit minire digne de ce nom ne voudrait engager les vastes sommes ncessaires lextraction des phosphates. Enfin, il existe dinnombrables gisements phosphats encore inexploits du ct marocain du mur de sable, o lexistence dun rgime juridique stable et les infrastructures routires rendent de tels investissements plus profitables. Ainsi, lide selon laquelle les phosphates enrichiront le Front Polisario, et le peuple sahraoui quil prtend reprsenter, nest rien de plus quun autre mirage du dsert.
Les droits de pche et de prospection ptrolire pourraient certes savrer lucratifs, mais ces derniers portent sur des rgions en dehors des ctes contrles par le Maroc : des centaines de kilomtres du territoire administr par le Polisario. Ainsi, la guerre n en est pas une pour les ressources ou les richesses.
Alors, estce une guerre pour lautodtermination nationale? Cest en tout cas la prsentation quen fait le Polisario aux Nations Unies et la presse internationale. Mais une visite aux camps permet rapidement de remettre en question cette vision.
Smara est le plus grand des cinq camps de rfugis administrs par le Polisario dans le sudouest algrien. La culture ici est aux antipodes des dclarations publiques faites par les sparatistes. Par le truchement dun interprte, jai pu changer avec des marchands tenant des choppes construites en petites briques crues. Tous se vantaient de proposer les articles les plus rcents venant directement de Mauritanie.
Originaire du Wisconsin, Jessica van den Heuvel, travaille pour lassociation but non lucratif Shelter Now, comme enseignante bnvole de langue anglaise pour les rfugis du camp. Elle explique que les modes de la mulfa, vtement de dessus aux couleurs vives dans lequel les femmes mauritaniennes senveloppent, sont mues par les changements saisonniers en Mauritanie. Lorsquune couleur ou un modle ne sont plus au got du jour en Mauritanie, il ne se passe pas une semaine avant quils ne soient dmods dans les camps. Il en va de mme pour les articles de bijouterie, les sacs et mme les tlphones mobiles. Largot mauritanien est sur toutes les lvres. Malgr les proclamations et lendoctrinement du Polisario, les rsidents des camps nessaient pas de crer une identit distincte, mais singent celle de Mauritanie.
Ayant vcu avec une famille dans le camp de Smara et pass beaucoup de temps avec les tudiantes, van den Heuvel a pu glaner des informations sur la vie secrte des jeunes filles dans les camps. Lorsquelles atteignent lge de 9 ans, expliquetelle, les fillettes commencent trouver les moyens de prendre du poids. Voile des fillettes cherchant dsesprment prendre du poids dans des camps manquant dsesprment de nourriture. Les fillettes plus grasses attirent beaucoup plus les jeunes hommes que les fillettes plus fines; ainsi les normes sociales dans les camps refltent celles des tribus de la Mauritanie septentrionale, de laquelle la plupart des rfugis sapprovisionnent en nourritures. Parfois, leurs mres les nourrissent de force de lait dans lespoir de les rendre plus attirantes. Dautres filles achtent des hormones animales de croissance sur le march noir, dans lespoir de devenir voluptueuses.
La couleur de la peau aussi est un aspect trs important pour les jeunes filles. Mme par temps chaud, les filles senveloppent de la tte aux chevilles dans les mehlsas, portent leurs gros gants en laine (souvent de couleur rose indien ou orange brillant) et des lunettes de soleil en plastique trop grandes. Elles ne se couvrent pas la peau pour des raisons religieuses, mais plutt sociales. Comme en Mauritanie, une jeune fille peau claire a plus de prtendants et reoit une dot plus leve quune autre au teint plus fonc. Pour les jeunes filles qui ne pensent pas que leur teint est suffisamment clair, il existe un produit disponible sur le march noir connu sous le nom el nila. Cette crme est dite contribuer au blanchiment de la peau. Les effets long terme sur la sant de ce remde traditionnel ne sont pas connus, et pourtant presque toutes les futures maries en achtent durant la semaine prcdant leur mariage. Certaines jeunes filles achtent el nila pendant plusieurs annes dans lespoir de trouver le bon prtendant.
Une autre enseignante danglais me disait que les femmes qui avaient un niveau dducation un peu plus lev aspiraient se marier un Mauritanien pour quitter les camps. Plusieurs tudiantes se sont dailleurs maris des Mauritaniens.
Au moins auprs des femmes, les camps composantes de base de toute culture sont lquivalant social dune colonie mauritanienne, et non dune identit sociale distincte.
Quant aux jeunes hommes, eux aussi aspirent aller en Mauritanie la recherche dun travail. Sans travail, il leur est quasiment impossible de se marier dans les camps. Je me suis arrt une fois pour parler un groupe de garons qui sapprtaient jouer au football. Lun deux se plaignait des exigences irralistes des jeunes filles prtendant au mariage: de largent pour quiper la maison avec des thires, de la vaisselle et des casseroles, de la literie, des vtements pour bb, et bien sr une maison pour elle. Un autre garon ajouta: Dans les camps, ca peut prendre 10 ans pour gagner autant dargent.
Par contre en Mauritanie, ils peuvent conduire des camions ou les surveiller contre les trafiquants de drogues, les contrebandiers de cigarettes ou les vendeurs darmes. Certains ont mme cherch se faire recruter par les brigades armes dAl Qada au Maghreb, affilies la tristement clbre organisation terroriste. Au moins les garons des camps auxquels jai parl ne veulent pas rester pour se crer une identit autre; ils veulent juste aller vers le sud pour se trouver un travail et une femme. Et les tlphones mobiles amnent de plus en plus les gens mettre en doute le discours officiel sur le Maroc. Lun des commerants, Mohammed, qui na voulu me donner que son prnom, ma carrment fait un cours sur la cause du Polisario et la perfidie du Maroc. Puis je lui ai demand sil parlait sa famille au Maroc: toutes les semaines, matil rpondu.
A ma question sur ce que les membres de sa famille lui racontaient sur leur vie au Maroc, il a rpondu : Il fait bon vivre au Maroc. Il y a du travail, des coles.
Il nest pas le seul me dire ceci. Presque chaque habitant du camp ayant un tlphone portable me dit la mme chose. En communiquant directement avec les membres de leurs familles, ils savent que la vie au Maroc est diffrente de celle que la propagande du Front Polisario ne cesse de leur dcrire. Ils entendent parler de mariages avec des tables gorges de nourriture, de cousins achetant des voitures neuves et de possibilits de travail leur permettant de vivre dans des maisons quipes des services deau potable et dlectricit. A un rfugi vivant dans un cube en briques crues, o leau doit tre transporte dans de lourds fts en plastique et llectricit provient de panneaux solaires aliments par des batteries de voitures, ceci semble un autre monde.
Certes, les seules personnes dans les camps qui parlent aux membres de leur famille au Maroc sont les hauts responsables. Le gouverneur Bunia, qui administre le camp de Smara, dans lequel vivent 43 000 personnes, me disait, non sans une certaine fiert, quil navait pas parl sa famille en 35 ans. Mouloud Said, le Reprsentant du Polisario Washington DC, me disait avec tristesse quil navait pas parl son pre pendant des dcennies, et quil nallait plus pouvoir le faire dsormais. Ce dernier est dcd dans un hpital ultramoderne marocain. Said nest pas si impitoyable quil y parat; il sait quune visite au Maroc lui aurait cot son travail. Ceci me rappelle les derniers jours de lAllemagne de lEst, durant lesquels seuls les hauts fonctionnaires communistes ne regardaient pas la tlvision ouestallemande ou ne parlaient pas des membres de leur famille vivant dans la partie Ouest plus prospre.
Le gouverneur adjoint des camps dEl Aauin sige sur un petit trne capitonn ventr. Il commence par la leon dhistoire habituelle, cataloguant la guerre avec le Maroc et les souffrances du people sahraoui. Mais, il faut le dire, lhomme est plus intressant que ses propos.Il est n en 1964 Tirus, village marocain proche de la frontire mauritanienne. Lui non plus na pas vu les siens depuis des dcennies. Lorsque je lui demande si la guerre contre le Maroc est un jihad, il rpond Oui, cest un jihad parce que nous avons t agresss et notre pays spoli. Il est visiblement amer de voir quelques quatre cinq mille personnes quitter le camp chaque anne pour le Maroc. Il prtend quils vivent dans des maisons trs spacieuses Rabat et quils peroivent une allocation mensuelle de 1300 euros. A un officier militaire nomm par le Front Polisario pour contrler mes allers et venues lintrieur du camp, jai pos la question : questce qui diffrencie les personnes du Sahara Occidental de celles de Mauritanie ou du Maroc? Il prit le temps de rflchir et finit par concder queux aussi enroulent leur turban et shabillent exactement de la mme manire que les peuples du dsert du Maroc et de la Mauritanie. Il reconnat que le dialecte et les pratiques religieuses sont aussi identiques. Il finit par ajouter : Mais nous montons nos chameaux de manire diffrente. Une diffrence qui ne justifie certainement pas une guerre qui perdure depuis des dcennies.
Pour trouver la cause relle de la guerre, jai demand rencontrer le chef du Front Polisario: Mohammed Abdel Aziz. Je lai trouv dans une enceinte fortifie, lintrieur dune salle avec des chaises et des canaps par dizaines. De toute vidence, cest la salle du trne o lhomme fort reoit les dlgations trangres. Il se met alors me rciter la litanie habituelle de dcisions lgales onusiennes et internationales qui, supposment, promettent la terre au Front Polisario. Je nai pas pris la peine de remettre en question ses propos. Certes, les cartes remontant au 7e sicle montrent la rgion comme appartenant au Royaume du Maroc, priode laquelle Moulay Rachid, fondateur de la dynastie alaouite, avait unifi le Maroc sous son rgne, au milieu des annes 1800. Depuis lors, les cheikhs sahraouis avaient fait allgeance travers des engagements connus sous le nom de Dahirs, et ont t nomms par le Roi du Maroc comme chefs de leur tribu.
Toutefois, je lui rappelle ce que lun de ses aides, Khadad, mavait dit quelques jours auparavant. Ne se donnant pas la peine de chasser la mouche sattardant sur son visage, Khadad fulmine des propos sur le fait que le Maroc est un tat policier, comptant des prisonniers politiques par dizaines. Je lui ai demand pourquoi il nacceptait pas lamnistie offerte par le Roi, assortie dune villa en bord de mer au sud du Maroc? Sa rponse tait des plus rvlatrices: Aprs 35 ans, il est difficile daccepter le fait de devoir se la boucler et tre marocain
Jai demand Abdel Aziz si ce sont tout simplement les annes de souffrance dans les camps qui rendent politiquement difficile toute dcision daccepter tout compromis, amnistie et autonomie, dans un Maroc unifi.Il en convient en partie et me raconte une histoire sur une confrontation avec de jeunes radicaux lors dune runion de parti il y a de cela plusieurs annes. Les jeunes hommes navaient pas connu la priode 19751991 que les responsables du Front Polisario plus gs appellent les annes de plomb les annes de guerre, de famine et de morts. Ils nont connu que les annes du cessezlefeu aprs 1991 et pensaient que la guerre tait le meilleur moyen de mettre un terme la situation dsespre quils vivent dans les camps. Il nosait mme pas essayer de les dissuader dentrer en guerre avec le Maroc. Alors, oui, les souffrances dans les camps maintiennent une guerre qui, autrement, naurait aucun sens.
Mais il y a toutefois dautres raisons la guerre. Presque chaque haut responsable du Front Polisario, y compris Abdel Aziz luimme, possde des proprits et des comptes bancaires en Europe, en particulier en Espagne. Au total, ils ont d mettre la main sur quelques millions de dollars. Si la guerre se termine par une amnistie et par une solution dautonomie rgionale, comme le Maroc le propose, les sommes dargent consquentes dtournes des versements daide provenant de lU, de lUE, des gouvernements rgionaux espagnols et franais et des organisations non gouvernementales cesseront du jour au lendemain. Les leaders du Polisario ont un intrt conomique conserver le statu quo, mme au dtriment de leurs populations dans les camps.
LAlgrie aussi a un intrt dans la poursuite du conflit. Elle offre un abri sur son territoire au Front Polisario, et ses ambassades dlivrent des visas aux journalistes, missionnaires et G membres empochant au passage la somme de $135 par personne pour ce privilge. Et plus important encore, lAlgrie en tire un avantage stratgique. Elle pense que ce conflit puise et distrait le voisin marocain, et partant lui confre un semblant de leadership au Maghreb.
Enfin, le Polisario a pu vaincre sur le front de la politique internationale. En Europe, il a pu sduire la gauche et en Amrique, la droite. Les gouvernements rgionaux espagnols de tendance gauchiste, y compris celui de Catalogne, financent le quasiEtat du Polisario. Presque toutes les coles espagnoles dans les camps sont finances soit par une agence dun gouvernement rgional espagnol soit par une organisation but non lucratif affilie lEtat espagnol. Des camions arborant des plaques minralogiques espagnoles parcourent les rues poussireuses des camps, o des citoyens espagnols tiennent des restaurants et des boutiques. Dautres gouvernements europens y jouent galement un rle. Un gouvernement local autrichien y sponsorise une cole. Des subventions franaises sont utilises pour soutenir un hpital, et ainsi de suite. Sans ces moyens de survie et ces dons accords par les Europens videmment rongs par les souvenirs de culpabilit postcoloniale le Polisario aurait tout simplement recherch une trve. Ce que les anticolonialistes europens ne ralisent pas ou ne veulent pas admettre cest quils ont tout simplement cr une autre colonie en Afrique les camps Polisario. Finalement, certains conservateurs amricains dont la mre du Snateur John McCain, lambassadeur du Prsident Reagan en Suisse et une plthore dactuels et danciens employs Capitol Hill ont donn un soutien mdiatique important la thse polisarienne. Ces derniers semblent stre laiss leurrer par les boniments la graisse doie du reprsentant du Polisario Washington. Alors pourquoi cette guerre vaine une bataille pour un mouchoir de poche en plein dsert, sans valeur duretelle autant? Il y a fort parier que largent, la politique, la culpabilit et la crdulit y sont pour beaucoup.

10 2011 16 : 15


(17 2011 )   : ,

---------------

,

sahpress@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

*
*
  *
*
  *



300

..

Ʌ

͡

:

" "

:

:

24 2014





 

 

: .

 


 


 

..

 
()

:


..

()

 
 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

5 ...

 



ɔ

 

.

:

 


 


 
!



 

" "

 

"

 

 
 
 

  - 4 2015

 
 

  7 2016

 
 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

  .

 
 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

 :

 
 

  ..

 
 

 

 
 

 

 
 

"" ""

""

""

 

27 :


 



 


 

| | | |

* .